Journal d’Argentine 5 – Politique tango

Tango Cordoba

Ce soir, il y avait une danse publique, place San Martin à Cordoba. Vingt-sept degrés, ciel étoilé, des hommes et des femmes de tous âges pratiquaient surtout le tango, cette danse unique issue d’un croisement Afrique-Europe dans le Rio de la Plata au dix-neuvième siècle. Il y entre une part d’improvisation: les pas ne sont pas fixés à l’avance de façon séquentielle. Il s’agit, pour les partenaires, de se deviner et de s’entendre.

Demain, il y a élection générale en Argentine et il semble fort probable que le duo des deux Fernandez, Alberto et Cristina Kirchner, évincera Mauricio Macri et son colistier. Après un intermède de quatre ans, il s’agira d’un retour au pouvoir des péronistes. Élu en 2015 avec la promesse de sortir le pays du bourbier financier, Macri, de centre droit et plutôt favorable aux demandes du système financier international pour s’attaquer à l’immense dette publique de l’Argentine et à l’inflation, ne semble pas avoir convaincu les Argentins de lui donner un deuxième mandat.

L’inflation est à 54% pour l’année 2019. 33% des Argentins vivent actuellement sous le seuil de pauvreté.

En 1913, le PIB de l’Argentine la plaçait au 12e rang mondial, devant la France. Il y a dix-sept ans, le peso était couplé au dollar américain. Aujourd’hui, il faut plus de soixante pesos pour acheter un dollar US. Les gens tentent tant que bien que mal de convertir leur épargne en dollars, ce qui aggrave la crise. Selon la rumeur, les banques seront fermées lundi et mardi après le vote.

La dette est actuellement de 100 milliards d’euros, soit 89% du PIB. L’an dernier, L’Argentine a obtenu du FMI un prêt de 57 milliards d’euros. Le pays a annoncé il y a deux mois qu’il ne pouvait rencontrer les paiements de ce prêt. En gros, Mauricio Macri a échoué dans son plan de redresser les comptes publics et de contenir l’inflation.

L’alternative, le retour des péronistes dont Cristina Rodriguez de Kirchner, elle-même sous le coup de poursuites pénales pour corruption, n’est pas une perspective attrayante. L’histoire de l’Argentine, depuis l’indépendance de 1810, n’est pas un long fleuve tranquille. Guerres, coups d’états, révolutions, massacres, grèves, dictatures militaires, dont l’horrible épisode du Proceso de Reorganization National de 1976-1983, avec ses dizaines de milliers de morts, se sont succédés tout en donnant tout de même naissance à un grand pays muni de richesses naturelles et d’un haut niveau d’éducation.

Pour plusieurs, l’origine des maux actuels remonte au général Juan Peron qui gouverna deux fois le pays entre 1946 et 1974. Populiste de gauche, il améliora d’une certaine façon le sort des ouvriers, sur le plan de l’éducation et de la santé, en maintenant par ailleurs un pouvoir opaque, corrompu, basé sur sa personnalité ainsi que celle de sa femme Eva (Evita) Duarte Peron. Le tout devait déboucher à terme sur la dictature de 1976-1983. Nationalisations, recours à la planche à billets, détournements de fonds publics, il est remarquable de constater que ce régime ait réussi à se perpétuer sous la forme d’un populisme de gauche qui est toujours vivant 70 ans plus tard.

Une des raisons de l’échec de Mauricio Macri est qu’il a hérité d’une situation financière impossible, résultant des deux mandats de… Cristina Kirchner, la même qui se présente comme vice-présidente et qui est accusée d’avoir maquillé les comptes publics pendant son règne. Les marchés financiers, déjà aux abois, appréhendent fortement son retour.

D’où la politique tango. Le danseur et la danseuse improvisent en partie les pas de cette danse à la fois sensuelle et sérieuse. Qui va où et comment? Il y a peu de monde dans les rues ce soir. Les cafés, les restaurants sont plutôt tranquilles. Les Argentins n’ont pas un rond, attendent le déroulement de l’élection et les contrecoups bancaires.

Malheureusement, l’Argentine semble se diriger vers une crise sociale pire que celle qui secoue le Chili actuellement.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :