Causerie et séance de signature le 29 septembre à Québec

18 septembre 2018

Le samedi 29 septembre prochain, à 14 heures, j’aurai le plaisir de m’entretenir avec Marie-Hélène Vaugeois, de la librairie du même nom, au sujet d’Une Sentinelle sur le rempart.

L’événement aura lieu au Café Castelo, 1298 avenue Maguire. Le tout sera suivi d’une séance de signature à la librairie, juste à côté.

Parmi les sujets abordés, la médecine, mon parcours des Îles-de-la-Madeleine à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec, la double vie médecin-écrivain, sans compter évidemment la tourmente engendrée par la récente réforme de la Santé.


«Une sentinelle sur le rempart»: lancement le 13 septembre au Pub Galway à Québec

5 septembre 2018

Le lancement de ma première incursion (ou excursion?) à l’extérieur de la fiction aura lieu le 13 septembre à 17h00 à l’étage du Pub Galway, avenue Cartier, à Québec.

Tout le monde est bienvenu.

 

Au cœur de la tourmente du système de santé

Une sentinelle sur le rempart – Parcours d’un médecin

De quoi est fait le quotidien d’un médecin, surtout dans un système de santé grevé par des mesures gouvernementales qui suscitent la controverse? Ce récit autobiographique du médecin et écrivain Jean Lemieux trouvera un écho certain, à quelques semaines de la période électorale…

Qu’est-ce qui pousse un jeune sain d’esprit à devenir médecin? Comment la pratique se vit-elle au jour le jour? De quoi est fait le combat d’un chef de service aux prises avec la réforme du système de santé? Jean Lemieux revient sur son parcours d’omnipraticien, depuis ses études à l’Université de Montréal jusqu’à sa retraite de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec en juillet dernier, en passant par ses douze années de pratique aux Îles-de-la-Madeleine. Le ton intime et émouvant du récit nous plonge au cœur de la réalité médicale, des nuits de garde aux réflexions portant sur la vie et la mort, les effets des nouvelles règles de gouvernance, et sa crainte de se retirer alors qu’il y a un cruel manque de relève en omnipratique.

À l’instar du médecin et écrivain québécois Jacques Ferron, qu’il considère comme son père littéraire, Jean Lemieux se voue avec un égal bonheur à ses deux carrières, une double identité qu’il revendique depuis la parution de son premier roman en 1991. Ce premier récit, qui se dévore comme un roman, est porté par une écriture fine et sensible parsemée de pointes d’humour, qui séduira tout autant les passionnés de médecine et d’actualité que les amateurs de littérature.

Inv_Sentinelle

 

RépondreRépondre à tousTransférer