Retour de Berlin

Je reviens d’un bref séjour à Berlin.

Quelques images dans le kaléidoscope.

Au musée The story of Berlin, ces deux extraits de film, jouant l’un en face de l’autre: de part et d’autre du mur en construction, en août 1961, les habitants des deux Berlin, surveillés par des gardes, se font des signes de la main, s’embrassent à distance, pleurent, observent, incrédules, la construction de ce mur qui allait les séparer pendant vingt-huit ans et trois mois.

Vingt-trois heures, sur les bords de la Spree, en face de l’Île aux musées, cette piste de danse sous les palmiers, où, sous une pluie fine, une trentaine de mordus dansent le tango.

Toujours au bord de la Spree, dans le magnifique schlossgarten du château de Charlottenbourg, une vieille dame très belle, très droite, qui marche mélancoliquement dans l’orangeraie.

Le tsumani de hourras qui soulève les terrasses du Hackescher Markt quand l’Allemagne marque le premier but contre les Argentins.

Les nuées de jeunes pédalant sur d’antiques bicyclettes.

Phénix renaissant de ses cendres après la deuxième guerre mondiale, le cauchemar du Mur et la réunification, Berlin est en passe de redevenir une grande capitale européenne, au confluent de l’est et de l’ouest. Avec ses grues, ses vieux édifices trash, ses monticules de gravats, sa faune artistique, sa population multiculturelle, cette ville est un laboratoire social.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :