Ma vie sans rire

Samedi matin, j’étais au parc avec mon amie Marianne et mon cerf-volant s’est coincé dans les branches d’un arbre. J’ai grimpé dans l’arbre pour aller le décrocher. Bien sûr, la branche a craqué et je suis tombé.

À l’hôpital, on m’a opéré et je suis rentré à la maison avec un bras et une jambe dans le plâtre.

Depuis mon accident, je fais des cauchemars. Je reste seul dans le noir à regarder la télévision et j’ai une boule dans le ventre.

Mais le plus grave, c’est que je ne peux plus rire. Ça m’inquiète. Qu’est-ce que je vais faire? Peut-on vivre sans rire?

FX Bellavance, huit ans, fait une grave chute en voulant récupérer son cerf-volant coincé dans un arbre. Il se réveille à l’hôpital, vivant mais amputé de la rate. Un problème se présente: notre ami, après avoir frôlé la mort, a complètement perdu le goût de rire. Comment survivre à une telle épreuve? C’est ce que sa mère et le docteur Trachemontagne lui apprendront.

Montréal, Éditions de la courte échelle, collection Premier roman, 2006, 63 pages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :