Le bonheur est une tempête avec un chien

Aujourd’hui, je crois que j’ai encore posé une question de trop. J’ai demandé à maman si la Terre allait mourir avant ou après moi.

Elle m’a regardé, l’air découragé, et elle m’a dit que j’avais le temps de vivre toute ma vie sans m’inquiéter. Puis elle a ajouté, d’un air grave: «FX, j’ai l’impression que tu fais de l’angoisse. Il va falloir faire quelque chose, pour ton bien.»

Pour mon bien? Hum… D’habitude, ça n’annonce rien de bon…

Pour le bien de FX Bellavance, un nouveau personnage fait son apparition dans son univers: Napoléon. Mais attention! Il n’a pas la main glissée sous sa chemise. 

Il a quatre pattes.

Mais un malheur le guette.

Montréal, Éditions de la courte échelle, collection Premier roman, 2002, 63 pages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :